interventions 6/7j de 8h à 20h, téléphone : 04 86 77 89 24
Logo OK Service
icone compte

Accueil > Blog > Petits Travaux d'aménagement > Préparer sa maison pour l´hiver et préserver ses appareils du gel

Préparer sa maison pour l´hiver et préserver ses appareils du gel

Préparer sa maison pour l´hiver et préserver ses appareils du gel

22 Aou. 2018
Préparer sa maison pour l´hiver et préserver ses appareils du gel

Préparer sa maison pour l´hiver et préserver ses appareils du gel

22 Aou. 2018

En novembre, le soleil nous gratifie encore de quelques rayons appréciés de tous. Pourtant, dans quelques semaines l'hiver arrive accompagné de son cortège de désagréments : froid, vent, gel et neige pour certains d'entre nous, seront bien installés. Profitez de cette saison de transition pour vous préparer à l'hiver grâce aux conseils des experts OK Service. Ils ont établi pour vous un récapitulatif des précautions à prendre et des petits travaux à réaliser dans votre logement.  Découvrez le mémento qu'ils vous ont concocté pour vous assurer de passer un hiver agréable et sans souci. 

Vérifier et améliorer la bonne isolation de votre logement

 


Bien que l´isolation constitue la première étape pour profiter d´un logement confortable en toute saison, il n´est pas toujours aisé ou possible d´entreprendre des travaux ambitieux et parfois coûteux. Et pourtant, il est souvent facile de réaliser des économies et de gagner quelques précieux degrés par des gestes ou des aménagements très simples. Nous avions abordé le sujet dans un précédent article sur les économies d´énergie. Voici donc, en complément, les recommandations et précautions à prendre pour améliorer le confort de votre logement.

Isoler correctement les fenêtres

La  déperdition de chaleur entre un simple et un double vitrage est de l’ordre de 40%.  Pour autant, le vitrage n’est pas le seul point de vigilance si on veut s’assurer de la bonne isolation de son logement. Quel que soit le type de fenêtre, l’état des joints et leur parfaite adhésion va déterminer leur capacité à vous isoler du froid.

Si vos fenêtres sont en PVC, même si elles ont été posées récemment, sachez qu’un réglage est nécessaire à chaque changement de saison. En effet, le PVC est un matériau qui rétrécit et s’étire en fonction de la température. Avant l’hiver, il est important de régler la pression entre l’ouvrant et le dormant. Cette manipulation est également conseillée pour les fenêtres en bois.

Pour tous les types de fenêtres, la pose d’un joint, qui peut être efficace même pour une fenêtre double vitrage, permet de diminuer les fuites d’air autour du cadre de la fenêtre et donc les pertes de chaleur. A noter toutefois, qu’il est souvent conseillé de laisser un côté du cadre sans joint, pour permettre l’aération naturelle du logement.

On trouve principalement 3 types de joints :

  • Le joint en mousse ou en caoutchouc qui dispose d’une surface adhésive ;
  • Le joint en silicone, que l’on projette avec un pistolet ou une poire ;
  • Le joint métallique, qui est le plus durable et qui sera cloué le long de la fenêtre.

Si les joints en mousse et silicone peuvent être installés assez facilement en suivant des instructions précises, le joint métallique, qui reste de loin le plus efficace pour l’isolation thermique ou sonore, requiert l’intervention d’un professionnel du bricolage. Son installation demande en effet un niveau de compétences assez élevé. Alors si vous optez pour ce joint, n’hésitez pas à faire appel à un technicien OK Service qui pourra aussi vérifier le réglage de vos fenêtres en PVC.

N’oubliez pas qu’il est important d’aérer au moins 10 minutes par jour, même en hiver. Cela ne provoque pas un refroidissement important et permet d’évacuer la pollution de l’air intérieur de votre logement.

Vérifier l’isolation de la porte d’entrée

La porte d’entrée est souvent une véritable faille dans l’armure de votre logement contre le froid. Commencez par isoler la serrure, qui laisse pénétrer l’air dans la maison. Un simple volet pivotant de trou de serrure peut être monté juste au-dessus de la serrure elle-même, en général à l’extérieur.

Tout comme la serrure, la fente de la boîte aux lettres, s’il y en a une, laisse passer l’air. Il suffit alors d’ajouter un balai d’étanchéité.

Si votre porte présente un vitrage, le mastic permettant son isolation doit être vérifié. En effet, avec les années il a tendance à s’abîmer et il conviendra peut-être de le changer.

Vous devez enfin vérifier les joints de la porte, ceux des gonds mais aussi ceux de l’ouverture. Pour ce faire, disposez une feuille de papier entre la porte et son cadre, coté gonds et coté ouverture. Fermez la porte et essayez de retirer la feuille. Si celle-ci s’enlève facilement, le joint doit être remplacé.

Comme pour les fenêtres, on trouve plusieurs types de joints dont la difficulté de la pose, l’efficacité et le prix varient en fonction du matériau utilisé.

Les autres astuces pour conserver la chaleur à l’intérieur

Cela vous apparaîtra peut être comme une évidence, mais les rideaux sont un excellent moyen de conserver la chaleur dans votre logement. Dès que la luminosité baisse, fermez aussi les volets. De même, les tapis permettent d’éviter les pertes de chaleur par le sol.


Pour que les radiateurs travaillent uniquement à chauffer votre intérieur, il existe des films plastiques adaptés que vous pouvez dérouler et coller derrière votre radiateur. La chaleur diffusée vers le mur est ainsi redirigée vers votre pièce. Une feuille d’aluminium peut aussi être utilisée de cette manière.

De même, les tuyaux de chauffage passent parfois dans des zones que vous n’avez que peu d’intérêt à chauffer. L’idéal est alors de gainer ces tuyaux avec des isolants thermiques. Vous pouvez utiliser de simples manchons souples en mousse ou encore des isolants à base de laine.

 

Entretenir sa cheminée et sa chaudière avant les grands froids

 

L’Etat impose de faire ramoner votre cheminée au moins une fois par an pour une installation au gaz. Pour une cheminée utilisant du fuel, du bois ou du charbon, cette obligation passe à deux nettoyages par an, dont un pendant la période de chauffage.

Si cette opération est indispensable pour garantir un bon fonctionnement de votre cheminée, elle l’est aussi et surtout pour éviter tout incident d’intoxication au monoxyde de carbone. De même, en cas d’incendie, votre responsabilité civile, ou pénale s’il y a victime, peut être engagée si vous n’avez pas fait effectuer cette opération de ramonage.

S’il existe des buches dites « ramoneuses », les produits chimiques dégagés permettent seulement de fragiliser les dépôts. Dans certains cas, ils ont aussi pour effet d’accélérer le vieillissement des conduits à cause de la corrosion provoquée par les produits chimiques.

Pour être certain que le ramonage soit effectué correctement, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel qui pourra établir un certificat de ramonage obligatoire.

De même, toute chaudière dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts doit faire l'objet d'un entretien tous les ans.

Ceci concerne les chaudières :

  • au fioul,
  • au gaz,
  • au bois,
  • au charbon,
  • multicombustibles.

Cet entretien doit être effectué par un professionnel disposant de la qualification de l’Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (QUALIBAT). Ce professionnel procède à tout un ensemble de vérifications, de nettoyages et de mesures afin de s’assurer que votre chaudière ne présente aucun danger pour les habitants de votre logement.

L’entretien de sa cheminée et/ou de sa chaudière permet aussi de s’assurer de leur fonctionnement optimal, afin d’éviter de vous retrouver sans chauffage pendant l’hiver.

 

Préserver ses appareils du froid et du gel

 

Pour éviter les mauvaises surprises au retour du soleil, il est important de vidanger tous les appareils qui utilisent de l’eau, comme votre nettoyeur à haute pression, par exemple. L’eau – même en petite quantité - risquerait de geler et d’endommager définitivement le mécanisme. Si vous possédez une résidence secondaire ou si vous avez prévu une absence prolongée, la purge des canalisations et du chauffe-eau peuvent s’avérer nécessaires pour éviter que les tuyaux ne gèlent et éclatent.

Purger le chauffe-eau

Pour purger le chauffe-eau, commencez par couper l’alimentation électrique ou par le mettre en position « arrêt » dans le cas d’un modèle à gaz. Coupez ensuite l’arrivée d’eau froide puis reliez un tuyau au robinet de purge que vous suspendrez au-dessus d’un grand seau. Ouvrez la vanne de purge et le robinet d’eau chaude. Vidangez ainsi complètement le réservoir et refermez le robinet d’eau chaude et celui de purge.

Protéger le robinet extérieur et les canalisations

Et même si vous ne prévoyez aucune absence, il est important de protéger votre robinet extérieur et donc vos canalisations. Pour cela, il faut que votre réseau soit équipé d’une vanne ou d’un robinet de purge qui permet de fermer une partie du réseau d’eau. Si vous n’en avez pas, vous pouvez profiter de l’automne pour en faire installer un.

Il suffit donc d’effectuer une purge en fermant le robinet de purge puis en ouvrant le robinet extérieur. Attendez ensuite que toute l’eau présente dans les tuyaux ait coulé et refermez le robinet extérieur.

Si vous ne pouvez pas effectuer ces petits travaux, si aucun de vos proches n’est disponible pour vous aider,  vous pouvez confier ces opérations à un professionnel en faisant appel à OK Service bricolage.  Pour trouver un spécialiste du bricolage  vous pouvez vous rendre  sur la page bricolage ou composer le 0 820 222 333.

 

Autres Articles

Petits Travaux d'aménagement

Autres Catégories

Électricité | Plomberie | Informatique et domotique

Toujours plus d'infos ?

Rejoignez-nous sur Facebook

Une question ?

Nous sommes à votre écoute !

Numéro Okservice

04 86 77 89 24

© 2018 OK SERVICE | Tous droits réservés | Mentions légales